La Tribune du Faso

Modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance : Le conseil national fait le point

Ce jeudi 30 juin 2022, le Ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale organise à Ouagadougou, la session ordinaire 2022 du Conseil national de la Modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance (CN-MABG). Une rencontre dont le top départ des travaux a été donné par le Premier ministre Albert Ouédraogo. Lire la suite…

Partagez

Sondage sur la perception de l’intégrité des Douanes : Les résultats sont positifs dans l’ensemble

En collaboration avec l’Organisation mondiale des Douanes (OMD), la Direction générale des Douanes du Burkina Faso a organisé le 28 juin 2022 à Ouagadougou la session de restitution des résultats du Sondage sur la perception de l’intégrité en Douane (SPID). Ce sondage vise à évaluer de manière quantitative, la manière dont les fonctionnaires des douanes et les parties prenantes du secteur privé perçoivent le niveau d’intégrité au sein du service des douanes.
Lire la suite…

Partagez

Edition 2022 de la journée mondiale des micros, petites et moyennes entreprises : L’Artisanat au cœur des travaux

Le 27 juin de chaque année est célébrée la Journée mondiale des Micro, Petites et moyennes entreprises (JM-MPME). Cette année, le Burkina Faso à l’instar des autres pays célèbre du lundi 27 juillet au vendredi 1er juillet 2022 à Ouagadougou la JM-MPME, placée sous le thème : « Contribution des PME du secteur de l’artisanat à la promotion des économies locales : opportunités, défis et perspectives ». C’est ainsi que ce mardi 28 juin 2022, le Premier ministre Albert Ouédraogo, Patron de l’édition, a assisté à la cérémonie officielle commémorative, présidée par le Ministre en charge du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des PME, Abdoulaye Tall.
Lire la suite…

Partagez

Agriculture : La FAO dote le ministère en équipements de lutte antiacridienne

L’agriculture est un secteur très important pour le Burkina Faso. Cependant, chaque année, le pays fait face à des menaces comme le péril acridien. Dans le but d’accompagner le Burkina Faso dans sa lutte, l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a fait un don d’équipements de lutte antiacridienne au ministère de l’agriculture. La cérémonie de remise officielle de ces matériels a eu lieu ce 27 juin 2022 à Ouagadougou.
Lire la suite…

Partagez

Drame de Seytenga : Le commandement rassure que les actions pour arrêter les auteurs se poursuivent

Ce vendredi 24 juin 2022 à Ouagadougou, le Commandement des opérations du théâtre national (COTN) a tenu son 2e point de presse sur la situation sécuritaire. Une rencontre qui a été particulièrement animée par le Lieutenant-colonel Didier Yves Bamouni, Commandant du COTN, en présence du Ministre en charge de l’action humanitaire, du Chef d’Etat major de la gendarmerie nationale, du Commandant de la brigade nationale des sapeurs pompiers, et du Directeur général de la Police nationale.
Lire la suite…

Partagez

Burkina Faso : La Commune de Ouagadougou célèbre la journée de l’enfant africain

En 1990, l’Organisation de l’unité africaine (OUA) devenue l’Union africaine (UA) a institué une journée de l’enfant africain. Célébrée chaque 16 juin, elle s’inscrit en souvenir du massacre de centaines d’enfants, lors d’une marche pour leurs droits à Soweto (Afrique du sud) en 1976. C’est ainsi que l’organisation non gouvernementale (ONG) Giant of Africa en partenariat avec IAMGOLD Essakane SA, célèbre en différé la 32e édition de cette journée, ce jeudi 23 juin 2022 au terrain de basket-ball de la Maison des jeunes de Ouagadougou (MJCO).
Lire la suite…

Partagez

30e Assemblée générale des sociétés d’Etat : 3 sociétés sont déficitaires

Du 23 au 24 juin 2022, se tient la trentième (30e) session ordinaire de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat (AG-SE) à Ouagadougou. Elle est placée sous le très haut patronage du Premier ministre (PM), Albert Ouédraogo. Cette rencontre vise à examiner les états financiers de l’exercice clos au 31 décembre 2021 des entreprises publiques Burkinabè. Lire la suite…

Partagez

Crise alimentaire au Burkina : Le pays doit se reposer sur le développement de ses ressources agricoles, selon Abdoul Karim Sango

Depuis leur accession à l’indépendance, les pays africains n’ont pas travaillé à voler indépendamment de leur propres ailes. Jusqu’à nos jours, ils sont toujours, pour la plupart, dépendant des pays occidentaux. Si l’un de ces pays traverse une crise, les pays africains reçoivent automatiquement de plein fouet les répercussions. En l’occurrence, le Burkina , en plus d’être marqué par la crise sécuritaire, est confronté à une conjoncture économique difficile due aux répercussions de la crise ukrainienne. Cela révèle la forte dépendance du pays vis-à-vis des pays occidentaux. Comment sortir de cette situation ? Comment rectifier le tire ? L’ancien ministre de la Culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango a tenté de donner des pistes de solutions à travers une réflexion étayée par des propositions de politiques publiques. Lisez plutôt ! Lire la suite…

Partagez

Direction générale de l’ONI : Sié Tiéfi Dabiré officiellement installé

Nommé en conseil des ministres le mercredi 8 juin 2022, Directeur général (DG) de l’Office national d’identification (ONI), Sié Tiéfi Dabiré a été installé dans ses fonctions. Cela lors d’une cérémonie officielle ce mardi 21 juin 2022 à Ouagadougou, sous la présidence du Secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité (MATDS), Sié Edgard Sou.

C’est en remplacement de Kayaba Aristide Béré que Tiéfi Dabiré a été installé ce mardi 21 juin 2022 en tant que Directeur général (DG) de l’Office national d’identification (ONI). Adressant ses félicitations à celui qui a été choisi pour prendre sa place, Kayaba Aristide Béré qui est arrivé à ce poste le mardi 23 octobre 2018, avait défini plusieurs axes afin de réaliser sa lettre de mission. Il s’agit entre autres de la mise en place d’un organigramme opérationnel, l’assurance de la cohérence des buts, susciter une adhésion totale de l’ensemble du personnel et mobiliser de façon synergique toutes les potentialités, et imposer une gestion apaisée.

De ses dires, ces axes ont permis de relever plusieurs défis dans différents domaines, dont celui de l’organisation institutionnelle, de la déconcentration et de la gestion du personnel. Pour le cas institutionnel, la direction a élaboré un plan stratégique de développement institutionnel de l’ONI 2020-2022, un plan stratégique de communication, un règlement intérieur de l’ONI, le plan de formation du personnel, sans oublier qu’une mise en place des organes consultatifs, une description des postes de travail et une relecture des statuts de l’ON ont été faites. L’action de la déconcentration elle, a permis de diligenter la production et la délivrance des Cartes nationales d’identification burkinabè (CNIB) et de rapprocher les services de l’identification du citoyen burkinabè. Quant aux actions qui ont été menées pour la gestion du personnel, cela a, selon le DG sortant, permis d’améliorer les conditions de vie, d’encourager, de motiver et de fédérer le personnel. « Ce sont entre autres la nomination des agents dans les emplois permanents, l’organisation pour la 1re fois des examens professionnels pour permettre aux agents de jouir de leur droit de promotion, l’instauration d’une assurance santé au profit du personnel, etc. », a-t-il affirmé. Tout en ajoutant que les différentes actions ont permis de produire et délivrer 6 774 135 CNIB et 227 683 passeports, ce qui correspond à 16 935 337 500 de francs CFA en termes de recettes pour la production des CNIB et 11 383 150 000 de francs CFA en termes de recettes des passeports.

Ainsi, Kayaba Aristide Béré estime que l’ONI  se porte très bien parce qu’au regard des programmes d’activités faits pour l’année 2022, l’Office se présente avec un taux d’autofinancement de plus de 100%.

De ce fait, le DG entrant, Sié Tiéfi Dabiré, n’a pas manqué de le féliciter pour le travail accompli durant ces années et de rassurer qu’il va s’atteler  à la poursuite des œuvres.  « L’identité étant un socle de la reconnaissance juridique de la personnalité, je vous rassure, mon frère Béré, que cette grande et permanente œuvre d’identification sera poursuivie sans relâche », a-t-il promis. Toutefois, il a espéré pouvoir compter non seulement sur l’accompagnement de la hiérarchie, mais aussi et surtout de tout le personnel de l’ONI, afin de continuer sa mission qui est d’assurer l’identification nationale des personnes pour la sécurité et le développement du Burkina Faso.

Le Secrétaire général (SG) du Ministère de  l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité (MATDS), Sié Edgard Sou lui, a saisi l’occasion pour adresser également ses félicitations au DG sortant pour l’énorme travail qu’il a abattu pour stabiliser l’ONI, et lui souhaiter une bonne suite de confiée. Il a aussi félicité le DG entrant pour sa nomination, tout en lui souhaitant de réussir la mission qui lui est confiée.

Haramy Son

Latribunedufaso.net

Partagez