Journalisme en période électorale : Ne pas tomber dans le ”griotisme”

Chaque 20 octobre est commémorée au Burkina Faso la journée nationale de la liberté de la presse. 2020, marque la 23e édition de cette journée nationale. A Ouagadougou, la tradition a été respectée à travers la tenue d’une cérémonie commémorative, suivi d’un panel-débats sur le thème : « le Journalisme à l’épreuve de l’éthique et de la déontologie en période électorale ». C’était au Centre national de presse Norbert Zongo (CNP/NZ), le mardi 20 octobre 2020. Lire la suite…

Suivez-nous sur:

Cybercriminalité : Fin de cabale pour des vendeurs de sève de moringa et d’épices bios

La Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité (BCLCC), brigade mixte composée de policiers et de gendarmes, a mis la main sur deux présumés réseaux de cyber escrocs spécialisés dans l’escroquerie au moyen de communication électronique, d’usurpation d’identité, de faux et usage de faux et de blanchiment de capitaux. Les membres desdits réseaux et les objets saisis ont été présentés à la presse ce mardi 20 octobre 2020, à Ouagadougou. Lire la suite…

Suivez-nous sur:

Mouvement d’humeur autour de l’Assemblée nationale : Des femmes réclament des parcelles lotis sinon…

De nombreuses personnes, en majorité des femmes de la Coalition des associations de défense pour la droit au logement (CADDL), balaies et spatules en mains, ont battu le pavé ce mardi 20 octobre 2020 pour dénoncer «les déguerpissements illégaux», notamment à Zongo, un des nombreux habitats spontanés de la ville de Ouagadougou.

Lire la suite…

Suivez-nous sur:

Contentieux électoral/législatives : Le 1er suppléant du MPP-Ziro reste dans la course

En sa séance du 18 octobre 2020, le Conseil constitutionnel a délibéré sur la requête en date du 15 octobre 2020 de Alamoussa Niangao. Cette requête portait sur une déclaration d’inégibilité de Didier Nama, premier suppléant de la liste provinciale du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) du Ziro aux élections législatives du 22 novembre 2020. Lire la suite…

Suivez-nous sur:

33e anniversaire de décès de Thomas Sankara : Quelle avancée pour son idéologie !?

Déjà 33 ans que le Capitaine Thomas Sankara, père de la révolution d’août 83, a été assassiné. En effet, si tout le monde est unanime sur la date exacte de son assassinat, le 15 octobre 1987, les avis divergent cependant sur les commanditaires de cet acte « ignoble » et sur ce que serait devenu son cadavre ou, sur l’exactitude de sa sépulture. Afin que « son âme retrouve le repos éternel » et avant « la justice divine », les nouvelles autorités, après la chute du régime Compaoré, ont entrepris les démarches nécessaires à l’ouverture d’une enquête aux fins d’authentifier le corps de l’ex-Président et de retrouver, puis condamner les véritables coupables. Lire la suite…

Suivez-nous sur:

Rapport 2019 du REN-LAC sur l’état de la corruption : Les enquêtés, unanimes pour la sanction et la sensibilisation

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC), a rendu public son 19e rapport annuel ou encore de 2019 sur l’état de la corruption au Burkina Faso. La Police municipale, la Douane et la Police nationale y sont respectivement classées comme étant les trois premiers services les plus corrompus. Lire la suite…

Suivez-nous sur: