La Tribune du Faso

6ème édition de la Journée nationale de l’arbre (JNA) : Rendez-vous le 22 juin 2024 à Bobo-Dioulasso

Le comité National d’Organisation (CNO) de la Journée Nationale de l’Arbre (JNA) édition 2024, a tenu le mercredi 22 mai 2024 à Ouagadougou, une rencontre présidée par le Ministre l’Environnement de l’Eau et l’Assainissement, Roger Baro. L’objectif de cette rencontre est de permettre aux membres du CNO de se concerter sur l’organisation de l’événement.
Lire la suite…

Partagez

Soutenance de thèse : Badza Kodami analyse le cycle de vie des centrales photovoltaïque des pays en voie de développement

Le 16 janvier 2024 à Ouagadougou (Ecole Doctorale Sciences et Technologies de l’Eau, de l’Energie et de l’Environnement de l’institut, 2iE), Badza Kodami a défendu sa thèse de doctorat sur le thème « Analyse du cycle de vie des centrales photovoltaïque dans le contexte des pays en voie de développement : cas du Burkina Faso ».

A travers ce thème, l’impétrant cherche à évaluer les impacts environnementaux des centrales photovoltaïques (PV) installées au Burkina Faso.

 L’outil analyse du cycle de vie (ACV) qui est une méthode d’évaluation des impacts environnementaux global d’un produit ou d’un service tout au long de son cycle de vie, de la production à la fin de vie a été utilisé dans le cadre de cette thèse. Aussi, une enquête a été menée dans la ville de Ouagadougou pour évaluer l’état de la gestion actuelle des déchets issus des installations photovoltaïques.

Plusieurs résultats ont été obtenus à l’issue des analyses. Les profils environnementaux des centrales PV de grande et moyenne tailles installées au Burkina Faso sont dominés par les processus de fabrication des modules PV (70-80%), les structures de montage (18-25%) et par les processus de fin de vie des composantes des installations PV (30- 45%). Les centrale PV de petites tailles quant à elles sont dominées par le processus de fabrication des batteries plomb-acide (34-97%).

Pour ce qui est de la gestion actuelle des déchets PV au Burkina Faso, l’enquête a montré que l’absence de législation sur la gestion des déchets est à l’origine de la prolifération d’unités de recyclage informelles dans les grandes agglomérations. Le scénario de recyclage partiel et le scénario de recyclage total des composants des installations PV réduiraient les impacts environnementaux d’environ 30 à 90% en fonction de l’indicateur environnemental considéré.

Après la présentation des travaux et les échanges, le jury a attribué la mention très honorable à Badza Kodami.

« A présent, mes projets professionnels vont porter sur l’industrie, la recherche, la consultation, la régulation et même l’enseignement », a laissé entendre le désormais Docteur en sciences et technologies de l’eau, de l’énergie et de l’environnement, spécialité énergie.

Latribunedufaso.net

Partagez

Soutenance de thèse : Abdoul Aziz Ouiminga propose le recyclage des panneaux solaires usés en ustensiles de cuisine et en construction de béton

« Valorisation des déchets issus du matériel solaire au Burkina Faso : recyclage des composantes de modules photovoltaïques usés », c’est sur ce thème que Abdoul Aziz Ouiminga a orienté sa thèse de doctorat unique en physique appliquée. A travers ce thème, l’impétrant vise à explorer des solutions innovantes pour le recyclage des déchets des panneaux photovoltaïques usés dans le contexte spécifique du Burkina Faso. Après avoir fait la présentation, le jury a jugé ses travaux de recherche recevables avec la mention très honorable. C’était le samedi 23 mars 2024 à l’Université Joseph Ki-Zerbo (UJKZ) à Ouagadougou.
Lire la suite…

Partagez

Direction générale de l’économie verte et du changement climatique : Les acteurs font le bilan de l’année écoulée et se projettent en 2024

La Direction générale de l’économie verte et du changement climatique (DGEVCC) a tenu sa première session de l’Assemblée générale de l’année 2024. C’était le mercredi 31 janvier 2024 à Ouagadougou. L’ouverture des travaux a été présidée par le premier responsable de la structure, Saïdou Soro. La rencontre a pour but de faire le bilan de l’année 2023 et de présenter le Projet de plan de travail et de budget de l’année (PTBA) 2024.
Lire la suite…

Partagez

Construction de centrales électronucléaires au Burkina : Une délégation de l’AIEA et le ministre de l’Environnement échangent sur le projet 

Le lundi 29 janvier 2024 à Ouagadougou, le ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement, Roger Baro a accordé une audience à une délégation de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). La délégation était conduite par le Directeur général adjoint, Chef du département de l’énergie nucléaire de l’AIEA au Burkina Faso, Mikhail Chudakov. Le projet d’implémentation de centrales électronucléaires au Burkina Faso était à l’ordre du jour.
Lire la suite…

Partagez

Autorisation de pesticides non homologués dans la culture du coton au Faso : solution pérenne ou dépannage ponctuel ?

Réuni en Conseil des ministres le 8 février 2023, le gouvernement burkinabè a autorisé l’utilisation de pesticides non homologués pour lutter contre des insectes ravageurs de la famille des jassides, notamment les Amrasca biguttula, qui détruisent les cultures de coton. Même si cette décision vise à relancer la production cotonnière en baisse depuis 2021, elle inquiète les experts en raison du danger que ces pesticides représentent pour les autres cultures. L’Etat met-il alors en danger la culture vivrière au profit de la culture de rente ? Lire la suite…

Partagez

Trafic de bois de rose : Péril sur les forêts maliennes

Alors qu’elles ont fait de la lutte contre la corruption un de leur cheval de bataille, les autorités militaires parrainent et encouragent le pillage des forêts du Mali où le bois de rose, communément appelé ‘’bois de Vène’’, est coupé massivement et exporté vers la Chine, en passant principalement par le port de Dakar. Ce reportage est réalisé par un consortium de journalistes sénégalais qui a vu le jour après une formation sur le journalisme d’investigation initiée par la Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique. C’est également grâce à l’appui du Rainforest Journalism Fund et du Pulitzer Center que le travail a pu être fait.
Lire la suite…

Partagez

Journée internationale des montagnes : La FAO et le PNUE alertent sur la dégradation des écosystèmes 

Ceci est une déclaration de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et du Programme des nations unies pour l’environnement (PNUE) à l’occasion de la journée internationale des montagnes célébrée chaque 11 décembre.
Lire la suite…

Partagez