La Tribune du Faso

Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose : Le ministre de la Santé invite les populations à privilégier les mesures préventives

Ce mercredi 19 juin 2024, le Burkina Faso commémore la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose. A l’occasion, le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr Robert Kargougou a adressé un message à l’endroit des acteurs engagés contre a lutte de cette maladie et aux populations. Le thème de cette édition est :« Intensifier l’intégration de la lutte contre la drépanocytose dans les soins de santé primaires, ensemble on peut le faire ». 

L’objectif de cette journée est de faire le point sur les efforts de prise en charge de la drépanocytose, sensibiliser à la prévention et attirer l’attention des médias de manière à mieux faire connaître la drépanocytose.

En effet, la drépanocytose est la maladie génétique la plus répandue dans le monde. Des gènes à l’origine d’hémoglobinopathies se retrouvent chez 5 % environ de la population mondiale. Plus de 155 pays sont concernés sur les cinq (05) continents. 

Chaque année, quelques 300 000 enfants naissent avec une anomalie majeure de l’hémoglobine et l’on recense plus de 200 000 cas de drépanocytose en Afrique. La prévalence du trait drépanocytaire selon l’Organisation mondiale de la Santé (OM) se situe entre 10% et 40% dans certains pays africains subsahariens avec plus de 55 millions de porteurs du gène S.  

Ainsi, au Burkina Faso, la drépanocytose constitue un problème de santé publique à l’instar des autres pays d’Afrique subsaharienne. C’est une maladie grave qui touche un grand nombre de familles. Les enfants de moins de 5 ans payent le plus lourd tribut ; la majorité des enfants atteints de la forme la plus sévère SS de la maladie meurent avant l’âge de 5 ans, le plus souvent d’une infection ou d’une anémie grave ; ceux qui survivent restent vulnérables aux poussées de la maladie et aux complications.

En dépit des actions menées dans la lutte contre la drépanocytose au Burkina Faso, le ministre déplore que l’étude menée de 2015 à 2019 par SAWADOGO et col. Révèle une incidence de 1,9%. Celle des hémoglobinopathies (SS, SC, CC) était de 2,9%. L’enquête de prévalence réalisée par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique en 2020 notait une prévalence de 4,63.

Au Burkina Faso, le test de diagnostic est disponible dans les centres médicaux et hôpitaux. La prise en charge de la drépanocytose se fait aux différents niveaux de soins. 

La maladie n’est pas encore guérissable. Mais en dehors des exceptionnels cas de greffe de moelle, des mesures de lutte axées sur la prévention, le traitement et le soutien peuvent être mis en place à tous les niveaux, et permettre d’améliorer aussi bien la qualité de la vie que l’espérance de vie des personnes souffrant de drépanocytose. 

Aussi pour une meilleure lutte contre la drépanocytose, les mesures préventives doivent être privilégiées. Il s’agit, notamment de la prévention primaire par le dépistage pour un choix éclairé des couples avant le mariage. En outre, pour une prévention des crises, les drépanocytaires doivent éviter les facteurs déclenchants que sont le froid, l’effort physique intense et prolongé, la haute altitude, la fièvre, la déshydratation, etc. Ils doivent également se faire suivre dans les structures de prise en charge pour une meilleure prévention des complications cérébrales, neurologiques, spléniques, osseuses, oculaires, rénales et cutanées.

Latribunedufaso.net

Source : MSHP      

Partagez

Rumeurs sur des mouvements d’humeur et de mutineries dans certaines casernes militaires : Le Chef d’État major rassure la population 

Dans un communiqué de presse en date de ce mardi 18 juin 2024 à Ouagadougou, le Chef d’État major général des armées a démenti les rumeurs faisant état de mouvements d’humeur et de mutineries dans certaines casernes militaires. Il rassure la population qu’il n’en est rien du tout.
Lire la suite…

Partagez

Média : Le CSC suspend les programmes de la chaîne de télévision TV5 pour une durée de 06 mois assorti d’une amende de 50 millions de francs CFA

Dans un communiqué de presse en date de ce mardi 18 juin 2024 à Ouagadougou, le Conseil supérieur de la communication (CSC) a annoncé la suspension des programmes de la chaîne de télévision TV5 Monde-Afrique pour une durée de 06 mois. Cette suspension est assortie d’une amende de 50 millions de francs CFA.
Lire la suite…

Partagez

Baccalauréat 2024 : 120 767 candidats à l’assaut du diplôme 

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Jacques Sosthène Dingara, accompagné d’une délégation gouvernementale, a lancé officiellement les épreuves du Baccalauréat 2024 dans la matinée de ce mardi 18 juin au Lycée départemental de Toussiana (région des Hauts-Bassins).

Lire la suite…

Partagez

CEP 2024: Taux de réussite de 100% pour les élèves encadrés par les éléments des Groupes d’Actions Rapides et d’Intervention (GARSI) de la Gendarmerie Nationale basés à Toéni

Les élèves encadrés par les éléments des Groupes d’Actions Rapides et d’Intervention de la Gendarmerie Nationale basés à Toéni, ont obtenu un taux de réussite de 100% au Certificat d’Études Primaires, avec 9 élèves sur 9 ayant réussi l’examen. Le major de cette promotion a obtenu 162 points, tandis que le dernier a obtenu 100 points.
Lire la suite…

Partagez

Fête de Tabaski : « J’appelle les fidèles musulmans à porter le Burkina Faso en prière », le Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré 

Les fidèles musulmans célèbrent ce dimanche 16 juin 2024, la fête de Tabaski. Dans une publication sur son compte X, le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré a souhaité ses meilleurs vœux à la communauté musulmane et à tous les Burkinabè.
Lire la suite…

Partagez

Infrastructures routières : Bientôt le  « OUF » de soulagement des populations de Rimkèta, Yagma, Bassinko et environnantes 

Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Adama Luc Sorgho a procédé dans la matinée de ce samedi 15 juin 2024 à Ouagadougou, au lancement des travaux d’élargissement et de modernisation de la route nationale n°2 (RN2). La cérémonie de lancement a été placée sous la présidence du Premier ministre, Me Appolinaire Kyélem.
Lire la suite…

Partagez

GALIAN 2024 : Les journalistes laissent partir la villa de 18,5 millions FCFA

Le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme a organisé le 14 juin 2024 à Ouagadougou, la cérémonie de remise de distinctions du concours « Prix GALIAN ». Cette initiative qui est à sa 27e édition vise à célébrer l’excellence dans le domaine de la communication et des médias. Placée sous le patronage du Président de l’Assemblée législative de Transition (ALT), Dr Ousmane Bougouma, la cérémonie a connu la présence de plusieurs membres du gouvernement.
Lire la suite…

Partagez

Musée national du Burkina Faso : Le ton est donné pour la découverte des « Masques : au-delà du visible »

Le Musée national du Burkina Faso (MNBF) a procédé, dans l’après midi de ce vendredi 14 juin 2024 à Ouagadougou, au vernissage de son exposition permanente « Masques : au-delà du visible ». La cérémonie a été placée sous le patronage du ministre d’État, ministre en charge de la Culture, Jean Emmanuel Ouédraogo, représenté par son chef de mission, Nestor Kaoune.
Lire la suite…

Partagez