Burkina Faso : La Commune de Ouagadougou célèbre la journée de l’enfant africain

En 1990, l’Organisation de l’unité africaine (OUA) devenue l’Union africaine (UA) a institué une journée de l’enfant africain. Célébrée chaque 16 juin, elle s’inscrit en souvenir du massacre de centaines d’enfants, lors d’une marche pour leurs droits à Soweto (Afrique du sud) en 1976. C’est ainsi que l’organisation non gouvernementale (ONG) Giant of Africa en partenariat avec IAMGOLD Essakane SA, célèbre en différé la 32e édition de cette journée, ce jeudi 23 juin 2022 au terrain de basket-ball de la Maison des jeunes de Ouagadougou (MJCO).

Ce sont plus de 400 enfants d’horizons divers qui prennent part à cette cérémonie de commémoration de la journée de l’enfant africain, organisée par l’organisation non gouvernementale (ONG) Giants of Africa, en collaboration avec IAMGOLD Essakane SA, et avec la participation d’autres partenaires dont le Forum Responsabilités sociales des entreprises (RSE), l’Association Koamb Bi-Biss Beog Na N Yi Neere (AK3BN), et le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF).

Placée sous le thème de « La protection de l’enfance en situation d’urgence », cette journée constitue, selon Yassia Sawadogo, Représentant du Haut-commissaire de la province du Kadiogo, chargé de l’expédition des affaires courantes, une grande opportunité dans la lutte pour la protection des droits de l’enfant. « Cette célébration de la journée de l’enfant africain est une grande opportunité d’introspection, de partage et de plaidoyers en faveur des enfants dans le contexte de crise sécuritaire particulièrement difficile que traverse le Burkina Faso », a-t-il soutenu.

Et au Représentant du Directeur général de IAMGOLD Essakane SA, Kalid Kéré, d’ajouter que l’organisation de cette journée vise à renforcer une prise de conscience et un changement positif sur la situation des enfants dans le contexte humanitaire actuel du pays. « Plus spécifiquement, il s’agit de donner un cadre d’expression et récréatif aux jeunes et enfants démunis de la ville de Ouagadougou », a-t-il poursuivi.

Pour y parvenir, plusieurs activités sont au programme. Il s’agit des activités de sensibilisation qui seront assurées par les U-Reporters de l’UNICEF sur la thématique générale, et particulièrement sur le civisme, la cohésion sociale et le vivre ensemble, afin que toutes les parties prenantes puissent être davantage outillées pour une meilleure prise en charge des besoins prioritaires des enfants. Aussi, la journée est marquée par des prestations d’artistes, des jeux, etc.

Ce qui ne manque pas de faire plaisir aux enfants à l’instar d’Axel Compaoré, leur représentant à cette cérémonie. « Merci d’avoir rendu cette journée extraordinaire, vous lirez la joie et la bonne humeur sur nos visages. Toute chose qui réitère nos remerciements à tous ceux qui se sont impliqués dans l’organisation et la tenue de cette journée. IAMGOLD Essakane SA, Giant of Africa et l’UNICEF, que le Tout Puissant vous donne la santé et les forces nécessaires pour les éditions à venir », s’est-il exprimé, tout en souhaitant bonne journée de l’enfant africain à tous ses camarades du continent.

Par ailleurs, les enfants se sont engagés à s’impliquer fortement dans la lutte contre la violence en milieu scolaire et dans leurs quartiers respectifs ; à bien travailler à l’école ; à respecter leurs parents, leurs enseignants, ainsi que les lois du pays ; à adopter des comportements responsables en tout temps et en tout lieu ; et surtout à contribuer à la lutte contre l’insécurité. Car selon eux, ce fléau menace les droits de plusieurs enfants du pays, comme les droits à la vie, à la santé, à l’éducation et à l’alimentation.

Le Président du Comité d’organisation de la cérémonie, Abdoul Aziz Diallo, Président de l’AK3BN lui, n’a pas manqué de remercier les différents acteurs d’avoir confié à son équipe et lui la mise en œuvre de la présente initiative. « L’association est fière de cette confiance qui lui a été accordée par ses partenaires privilégiés IAMGOLD Essakane SA, Giants of Africa, et l’UNICEF », a-t-il déclaré tout en rassurant de la disponibilité de l’AK3BN pour l’organisation des prochaines journées de l’enfant africain et ce, toujours dans le cadre de son engagement pour un bien être de l’enfant au Burkina Faso.

Pour mémoire, Giants of Africa est une ONG internationale qui utilise le basket-ball pour favoriser l’éducation et le renforcement de la vie de la jeunesse africaine.

Alizèta Zouré

Latribunedufaso.net

Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.