Transformation digitale au Burkina : Une vision nationale prospective et inclusive en formulation

Le 12 septembre 2022 à Ouagadougou, le ministère de la Transition Digitale, des Postes et des Communications Électroniques (MTDPCE) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont organisé un atelier de cadrage de l’étude pour une analyse approfondie (mapping) des politiques et stratégies du numérique en vue de formuler une vision nationale prospective et inclusive de la transformation digitale. Cette activité avait pour but d’examiner les étapes de réalisation des différents objectifs de l’étude et de valider la méthodologie et le chronogramme de travail.

Le Burkina Faso a placé les Technologies de l’information et de la communication (TIC) au cœur de ses priorités de développement. Dans cette vision, le pays a bénéficié de l’accompagnement du PNUD à travers le projet « offre 2.0 pour la transformation digitale inclusive ». Dans l’optique de prendre en compte toutes les politiques et stratégies de digitalisation du pays, les initiateurs du projet ont fait appel à un pool de consultants pour la réalisation d’une étude. C’est dans ce cadre que cette rencontre a été organisée pour analyser et valider les étapes de réalisation des objectifs de l’étude, la méthodologie et la durée. 

L’atelier était placée sous la présidence de la ministre de la Transition Digitale, Dr. Aminata Zerbo/Sabané. Dans son intervention, elle a remercié le PNUD pour son accompagnement et a félicité les participants pour leur mobilisation. A l’entendre, les conclusions de cette étude permettront de formuler la vision nationale prospective sur la transformation digitale inclusive au Burkina Faso. « Cette vision nous permettra de suivre et de réussir nos ambitions de développement à travers l’accélération de la réalisation de l’agenda 2063 de l’UA et des Objectifs de développement durable (ODD) » a-t-elle ajouté. 

C’est une étude composée de 5 étapes à savoir la préparation (validation méthodologie et chronogramme), la collecte et l’analyse des données, les consultations/revues techniques et stratégiques, la restitution des rapports/livrables provisoires et la production des rapports/livrables finaux de la mission. 

A en croire la représentante résidente du PNUD au Burkina Faso, Elsie Laurence Chounoune, cette étude pourrait contribuer à amplifier les acquis, à anticiper sur les défis et les obstacles éventuels et à se mobiliser davantage pour le futur digital du Burkina Faso.

La duré totale de la consultation est de 60 jours ouvrés. « A terme, elle permettra de produire un rapport de mapping et d’analyse des politiques/documents stratégiques existants dans les différents secteurs, un rapport d’étude prospective de transformation digitale inclusive, un résumé exécutif et une présentation PowerPoint des deux livrables finaux approuvés par les structures compétentes de l’administration publique burkinabè et un rapport final de la mission » a informé le Secrétaire technique d’analyses et d’études stratégiques, Yaya Traoré. 

Issouf Tapsoba

Latribunedufaso.net

Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.