Mobilisation des recettes budgétaires : Pourquoi cet écart de 103,85 milliards FCFA au 30 juin 2022 ?

Le conseil des ministres en sa séance du mercredi 31 août 2022 a examiné un rapport relatif à la situation d’exécution du budget et de la trésorerie de l’Etat, exercice 2022, au 30 juin.

Selon le compte rendu du conseil des ministres : « Au 30 juin 2022, le budget de l’Etat a été exécuté à hauteur de 1 214,91 milliards F CFA en recettes et de 1 398,59 milliards F CFA en dépenses pour des prévisions respectives de 2 449,11 milliards F CFA et de 2 919,15 milliards F CFA. Ces niveaux correspondent à des taux d’exécution globaux respectifs de 49,61% et de 47,91% sensiblement proches de ceux de la même période en 2021 qui étaient de 49,04% et de 50,40% » (CONSEIL DES MINISTRES N°027 DU 31 AOUT 2022).

Ces chiffres sont en contradiction avec ceux présentés il y a un mois. En effet, le 22 juillet 2022 ; au cours de la deuxième session ordinaire de l’année 2022 du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’économie, des finances et de la prospective tenue sous le thème :« Rôle du ministère de l’économie, des finances et de la prospective dans la mise en œuvre du plan d’action de la Transition », un rapport a été soumis aux administrateurs pour examen. Ce rapport indique qu’au 30 juin 2022, la mobilisation des recettes était de 1 111,06 milliards FCFA, sur une prévision de 1001,26 milliards de francs CFA ; soit un taux de recouvrement de 110,89%. Ce niveau de mobilisation est en hausse de 169,89 milliards de francs CFA (+18,05%) par rapport à la même période en 2021 où il était de 941,17 milliards de francs CFA (https://www.finances.gov.bf/forum/detail-actualites?tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Bnews%5D=551&cHash=75283547c4db8f41927c25f89d46c5e5). 

Comparées aux données présentées en conseil des ministres, les écarts méritent plus d’explication. Si le CASEM a annoncé 1 111,06 milliards FCFA de recettes, le conseil des ministres parle de 1 214,91 milliards F CFA en recettes, soit une différence de 103,85 milliards FCFA. D’où provient cette hausse en un mois ? 

Toujours selon le compte rendu du conseil des ministres, le niveau de mobilisation des recettes budgétaires est passé de 1 071,87 milliards F CFA au 30 juin 2021 à 1 214,91 milliards F CFA au 30 juin 2022, soit une hausse de 143,04 milliards F CFA entre les deux périodes. Ce niveau de mobilisation s’explique par l’accroissement de 17,83% du recouvrement des recettes ordinaires. 

Quant aux recettes extraordinaires, elles se chiffrent à 104,26 milliards F CFA sur des prévisions de décaissement de 339,07 milliards F CFA, soit un taux de 30,75%. Comparé à 2021 à la même période, ces recettes connaissent une baisse de leur recouvrement de 25,04 milliards F CFA ; toujours selon le compte rendu du conseil des ministres.

Après avoir examiné ce rapport, le Conseil a instruit le ministre chargé du dossier à prendre les dispositions idoines en vue d’une bonne exécution du budget de l’Etat en matière de recettes et de dépenses pour le reste de l’année 2022, dans le respect strict des règles de gestion.

Marcus Kouaman

kmagju@gmail.com

Latribunedufaso.net

Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.