Report de la conférence des partenaires pour le financement du PNDES II : Le gouvernement fait le point

Ce mardi 30 Novembre 2021 à Ouagadougou, le ministre de l’Economie, des finances et du développement, Lassané Kaboré et son collègue de la Communication, porte parole du Gouvernement, Ousséni Tamboura, ont animé une conférence de presse sur le report de la conférence internationale des partenaires du Burkina Faso pour le financement du 2e Plan national de développement économique et social (PNDES II).

Préalablement prévue pour les jeudi 2 et vendredi 3 Décembre 2021 à Bruxelles, en Belgique, la conférence internationale des partenaires du Burkina Faso pour le financement du 2e Plan national de développement économique et social (PNDES II) a été reportée ce lundi 29 Novembre 2021, en raison de l’apparition d’un nouveau variant de la maladie à coronavirus et la rapidité de sa propagation en Europe. Lors de la présente conférence de presse, le ministre Lassané Kaboré a indiqué que cette décision a été prise en concertation avec les différents partenaires.

Toutefois, le gouvernement burkinabè se veut rassurant sur le fait qu’il s’agit d’un report et non d’une annulation de cette conférence internationale organisée en partenariat avec la Banque mondiale. « Très bientôt, nous reviendrons certainement avec des informations sur la nouvelle date et sur le lieu. Si le choix de Bruxelles est maintenu, ce sera lorsque les conditions sanitaires sur le continent européen le permettront. Et si c’est ailleurs, je pense que de façon souveraine nous pouvons considérer un autre lieu pour la tenue effective de cette conférence », a indiqué le ministre de la Communication, porte parole du Gouvernement, Ousséni Tamboura.

Et au ministre Lassané Kaboré d’insister sur l’importance de cette conférence internationale pour la mobilisation des ressources nécessaires à la bonne mise en œuvre du PNDES II. En effet, selon lui, le coût global du PNDES II est estimé à plus de 19 000 milliards FCFA, reposant sur une mobilisation optimale des ressources propres au pays à hauteur de 63%, et sur la recherche de financements extérieurs et/ou innovants pour les 37% (dont 9% sont déjà acquis sur la base de conventions conclues avec des partenaires au développement).

Ainsi, la vision globale de cette conférence internationale à Bruxelles, était de présenter le PNDES II et obtenir l’engagement des Partenaires techniques et financiers (PTF). « L’organisation d’une conférence internationale pour le PNDES II vise essentiellement à obtenir l’adhésion et l’accompagnement des partenaires au développement pour sa mise en œuvre et surtout mobiliser les ressources supplémentaires nécessaires pour combler les besoins de financements », a soutenu le MINEFID, Lassané Kaboré.

C’est pourquoi en termes de cible pour cette table ronde internationale, l’accent a été mis sur plusieurs acteurs dont les partenaires bilatéraux et multilatéraux du pays, les investisseurs burkinabè, les internationaux, les organisations non gouvernementales nationales et internationales, les associations de développement et les fondations.

A cet effet, 343 participants ont été enregistrés, dont 126 en présentiel et 217 en virtuel sur le site www.pndes2025.bf, à la date du lundi 29 novembre 2021.

Pour mémoire, le PNDES II est le nouveau référentiel national de développement du Burkina Faso pour la période 2021-2025. Il a été adopté en conseil des ministres du vendredi 30 juillet 2021 et son objectif global est de rétablir la sécurité et la paix, de renforcer la résilience de la nation et de transformer structurellement l’économie burkinabè pour une croissance forte, durable et inclusive.

Alizèta Zouré

Latribunedufaso.net

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *