Ranch du Tuy : Le Groupe Endeavour Mining veut valoriser “l’or rouge” du Burkina

Le ministre de l’énergie, des mines et des carrières, Dr Bachir Ouédraogo, a officiellement lancé le projet de construction du ranch du Tuy, en procédant à la pose de la première pierre. C’était le vendredi 4 juin 2021 au cours d’une cérémonie tenue sur le site devant abriter le futur ranch, dans la commune rurale de Boni, province du Tuy, dans la région des Hauts-Bassins.

Le ranch du Tuy, initiative du Groupe Endeavour Mining, est soutenu par le fonds de développement économique ECODEV, et accompagné par des nationaux burkinabè. Le projet s’inscrit dans une dynamique du groupe minier à s’engager sur une politique de Responsabilité sociale des entreprises (RSE) ambitieuse. Il permettra de développer un pôle de croissance économique autour de « l’or rouge du Burkina » ou encore la filière viande.

La mise en œuvre du projet prévoit un parc d’engraissement et une filière de production de viande bovine. En termes de statistiques pour une première phase, cela représente 4,5 millions de dollars de financement levés soit 2 436 750 000 francs CFA ; 4000 bovins engraissés puis abattus chaque année, avec un abattoir aux normes internationales intégré à l’installation ; 750 tonnes de carcasses produites par an ; 1000 producteurs et fermiers de la région des Hauts-Bassins directement impliqués et plus de 50 emplois directs. La taille du projet, d’après les prévisions, triplera dans les années ultérieures.

Pour le maire de la commune de Boni, Clément Sinkondo, cette pose de première pierre restera inoubliable. « Ce jour, est un jour qui restera à jamais gravé dans les annales d’histoire de notre très chère commune, car celle-ci accueille pour la première fois de son histoire un projet économique d’envergure provinciale, voire régionale », a-t-il dit. Convaincu des retombés socio-économiques du projet pour sa commune, il a également témoigné sa reconnaissance aux responsables du groupe minier Endeavour. « C’est en ce sens que je voudrais, très chaleureusement, témoigner toute ma reconnaissance aux responsables de Endeavour Mining pour l’attention et le choix portés sur notre modeste commune pour abriter ce joyau », a-t-il soutenu.

Selon Pascal Bernasconi, Vice-président affaires publiques, RSE et sécurité d’Endeavour Mining, ce projet est le deuxième investissement D’ECODEV après le projet du Mali Shi au Mali. Le ranch du Tuy, a-t-il poursuivi, sera le premier parc d’engraissement intensif pour bovin d’Afrique de l’Ouest et produira du bœuf frais de qualité traçable pour la vente locale et l’exportation. «Une fois pleinement opérationnel, en 2023, le ranch jouera un rôle clé dans le renforcement du secteur bovin au Burkina Faso et dans la réalisation de l’ambition du gouvernement de devenir un exportateur clé de l’or rouge dans la région », fait remarquer en outre M. Bernasconi. ECODEV, dira-t-il en somme, va investir 630 millions F CFA pour la concrétisation du projet.

Al Hassane Siénou, Directeur général Tropic Agrochem, porte-parole des partenaires techniques et financiers du projet (Tropic Agrochem et SN Sitec), a remercié Endeavour Mining pour avoir fait appel à la société locale pour la réalisation du projet. « On ne peut construire une économie locale qu’en comptant sur nos forces », a-t-il ajouté.

Le ministre de l’énergie, des mines et des carrières, Dr Bachir Ouédraogo, saluant l’initiative d’Endeavour, a pris l’engagement avec le groupe minier de faire en sorte que toute la viande qui y sera produite soit écoulée localement et que l’excédent puisse être exporté. Vis-à-vis d’Al Hassane Siénou, le ministre a de même pris l’engagement et ce depuis son département, de faire le plaidoyer nécessaire afin que le ranch du Tuy soit une réussite. « Je voudrais te dire ici grand-frère, qu’au niveau du ministère, au niveau du gouvernement, nous allons faire le plaidoyer nécessaire pour que ce ranch soit une réussite », a-t-il formulé.

Pour rappel, Endeavour Mining est le plus grand producteur d’or d’Afrique de l’Ouest et l’un des dix plus grands producteurs d’or au monde. Avec plus de 7 000 employés, Endeavour possède sept mines en exploitation et six projets miniers prometteurs au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali et au Sénégal. En plus de ses activités de Responsabilité sociale des entreprises (RSE), Endeavour s’est engagé à développer des activités économiques rentables et durables, avec un potentiel de développement important et à partager de la valeur à travers un modèle innovant. ECODEV, quant à lui, est un fonds de développement économique créé par Endeavour pour soutenir la croissance économique locale en promouvant et en investissant dans la création de projets locaux durables et à long terme avec des partenaires réputés. Il permet à Endeavour de démontrer son engagement en faveur d’une action durable auprès des communautés vivant à proximité de ses mines, ainsi qu’auprès de ses partenaires gouvernementaux et communautaires.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Latribunedufaso.net

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *