Audit du fichier électoral 2020 : Une semaine chrono pour le comité

Le lancement officiel de l’audit du fichier électoral des législatives et de la présidentielle du 22 novembre 2020 est intervenu, ce mardi 13 octobre 2020, au siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), à Ouagadougou. Il a été effectué en présence du Chef de file de l’opposition burkinabè (CFOP-BF), Zéphirin Diabré et du représentant de l’Alliance des partis politiques de la majorité présidentielle (APMP), Me Bénéwendé Sankara.

Une semaine, c’est le temps imparti au comité désigné pour dénicher les doublons ou irrégularités existants dans le fichier électoral afin de permettre une élection transparente, inclusive et crédible aux yeux de toutes les parties prenantes. Ledit comité, fort de 22 membres, est composé d’une équipe de huit experts de profils différents (informaticiens, statisticiens, démographes, experts juridiques et experts électoraux) dirigée par l’expert électoral français Cyril Kulenovic ; de représentants de la majorité présidentielle, de l’opposition et de la société civile. Tous, travaillerons en conclave, a tenu à préciser Cyril Kulenovic.

Selon l’expert français, l’audit d’un fichier électoral est un travail très particulier de par sa rigueur et par l’objectif recherché ; Ils devraient travailler d’arrache-pied pour avoir un fichier bien plus sain au soir du 20 octobre 2020. « C’est un travail assez lourd, car il prend en compte tout le processus ayant abouti au fichier électoral existant. C’est donc un travail long et minutieux », a-t-il indiqué avant de rassurer en ce qui concerne la capacité de son équipe à conduire les travaux. « Ce sont des personnalités douées en la matière et sont reconnues par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), l’Union européenne (UE) et les Partenaires techniques et financiers (PTF) pour le travail déjà fait ailleurs », a-t-il rappelé.

Newton Barry, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) indique que tout le sens de cet audit est d’aboutir à des élections présidentielle et législative crédibles, incontestées et inclusives. S’agissant de la transparence de l’audit, il précise que le processus est inclusif. Et de citer, les parties constitutives du comité d’audit : « la majorité présidentielle est représentée par un informaticien et un politique, l’opposition politique est également représentée par un informaticien et un politique et la société civile, par deux personnalités ».

Siméon Sawadogo, ministre d’État, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, estime que l’inclusion qui a été fait montre en permettant la participation des différentes parties autorisées à concourir aux échéances électorales prochaines, notamment l’opposition et la majorité, contribuera à donner aux résultats, au soir du 22 novembre 2020, plus de crédibilité.

De l’avis du chef de file de l’opposition burkinabè (CFOP), Zéphirin Diabré, cet audit est vraiment un élément essentiel pour des élections crédibles et transparentes. « Il permettra à tout un chacun de s’assurer que le fichier devant servir pour les prochaines élections du 22 novembre n’est pas taché d’irrégularités », a-t-il déclaré avant de rappeler les cas de fraude découverts par les Forces de défense et de sécurité (FDS) dans certaines zones du pays. « Les Forces de défenses et de sécurité ont aperçu des convois de gens qui venaient s’enrôler dans des endroits où ils n’habitent pas », a-t-il raconté. « L’audit demandé par l’opposition politique est préventif, car il devrait permettre à chaque Burkinabè, en âge de vote, d’être inscrit une seule fois sur le fichier électoral, et aussi de voter une seule fois», a en somme fait comprendre le chef de file de l’opposition burkinabè.

Me Bénéwendé Sankara, représentant la majorité présidentielle, ne dit pas autre chose que ses prédécesseurs. Pour lui, l’audit devrait permettre d’aboutir à des élections inclusives, apaisées et à des résultats unanimes et incontestables.

En rappel, le fichier électoral dont l’audit a commencé ce jour même, devrait être disponible dès le 22 octobre 2020.

Tiba Kassamse Ouédraogo (Stagiaire)

Latribunedufaso.net

Suivez-nous sur:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 ⁄ 3 =