Autonomie énergétique : Inauguration de la centrale solaire photovoltaïque de Zano

Sous le haut patronage du Premier ministre, Apollinaire Kyelem, a eu lieu le lundi 18 décembre 2023 à Tenkodogo, la cérémonie officielle d’inauguration de la centrale solaire photovoltaïque de Zano d’une capacité de 24 Mégawatts crête. Il a été représenté par le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Kassoum Coulibaly. L’objectif visé par le gouvernement dans la construction de cette centrale solaire est de résorber le déficit de production d’énergie électrique auquel le pays est confronté.

La centrale solaire de Zano, d’une capacité de 24 Mégawatts crête, est située à quelques encablures de la ville de Tenkodogo dans la commune de Zano. Construite sur une superficie de 54 ha, elle est composée de 43 960 panneaux solaires, 88 onduleurs de 1 250 KVA chacun et de 3 poches de transformation de 6,75 MVA. Les panneaux sont équipés d’un système intelligent qui leur permet de suivre automatiquement la direction des rayons solaires.

Selon le Secrétaire générale de la Société nationale burkinabè d’électrification (SONABEL), Okana Ganou, la centrale de Zano a été réalisée en mode PPP (Partenariat Public-Privé) entre l’État du Burkina Faso et le Groupe QAIR ENERGY/ QUADRAN BURKINA FASO et la SONABEL. Selon les termes du contrat signé entre les parties, le projet consiste « au développement, au financement, à la conception, à la construction, à l’exploitation et la maintenance d’une centrale solaire photovoltaïque d’une capacité de 24 MWc connectée au Réseau national interconnecté à partir du poste 132/33 kV de Zano ».

Pour le Directeur général de Qair Energie Afrique, Marc Galinier la présente cérémonie célèbre bien plus qu’une infrastructure énergétique. « Nous célébrons l’avènement d’une ère nouvelle, celle où l’innovation, le développement durable et la vision à long terme se rencontrent pour façonner l’avenir énergétique du Burkina Faso. En effet, cette centrale solaire encadre l’engagement continue envers le développement économique, social et environnemental du pays », a-t-il indiqué.

Le projet inclut également la construction d’une ligne d’évacuation d’environ 600 m de long avec des équipements connexes raccordés aussi au poste 132/ 33 kV de Zano. La réalisation de cette ligne a été prise en charge par la SONABEL pour un montant d’environ 343 millions de FCFA. L’entreprise QAIR a aussi contribué pour un peu plus de 300 000 Euros soit près de 197 millions de FCFA.

Annuellement, la centrale de Zano va injecter sur le réseau de la SONABEL 38 GWh d’électricité propre pour la consommation des ménages, des entreprises et des industries. Cette production d’énergie propre se traduira par la réduction des émissions de gaz à effet de serre équivalant à plus de 19 500 tonnes de C02 par an.

La cérémonie était placée sous le haut patronage du Chef du gouvernement, Apollinaire Kyelem. Il a été représenté par le ministre d’Etat, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Général de brigade Kassoum Coulibaly. Selon lui, la construction de cette centrale solaire est la manifestation vivante et concrète de la volonté du gouvernement de placer l’énergie solaire au cœur de sa politique de développement.

Pour lui, la production de cette centrale va contribuer à renforcer la production nationale d’énergie électrique, mais surtout à accroître la part des énergies renouvelables notamment le solaire dans le mix énergétique du Burkina. Aussi, elle contribuera à améliorer la couverture électrique dans la région du Centre-Est et à rehausser substantiellement le taux d’accès des populations à l’électricité sur le plan national. En effet, l’énergie produite permettra de raccorder 19 000 ménages supplémentaires au réseau de la SONABEL.

Issouf Tapsoba

Latribunedufaso.net

Partagez

One comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *