Transition : Le MPP va-t-il sanctionné ses militants nommés

 Le 9 juin dernier, le Bureau exécutif national (BEN) du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu une réunion ordinaire portant sur la nomination de ses cadres par les nouvelles autorités de la transition.

Cette rencontre avait pour objectif de mettre en place une commission ad hoc chargée de réfléchir sur cette question. Dans les jours à venir, devons nous nous attendre à des éventuelles sanctions des militants du parti nommés par les autorités de la transition ?

Composée de dix (10) membres notamment Maxim Koné, Siméon Sawadogo et Alkassoum Maiga, cette commission ad hoc sera chargée de mener des réflexions sur la responsabilisation des cadres militants MPP par la transition et de faire des propositions pertinentes a la Direction politique nationale (DPN) pour une meilleure gestion de ces cas en lien avec les dispositions statutaires et les principes du parti.

En cas de sanctions disciplinaires, ces militants qui pour la plupart n’avaient peut-être pas été nommés sous le régime du MPP, ne vont-ils pas quitter le parti. Attendons de voir puis ce que les travaux de la commission ont débuté le 15 juin 2022. Elle dispose d’un délai de deux (02) semaines pour déposer son rapport.

Issouf Tapsoba

Latribunedufaso.net

Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.