Saison pluvieuse 2022 : Une pluviométrie abondante selon les prévisions 

Le 17 mai 2022 à Ouagadougou, l’Agence nationale de la météorologie (ANAM) a organisé un atelier national de communication des résultats des prévisions saisonnières agro-hydro-climatiques édition 2022. L’objectif de cette activité était de porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale les prévisions de la saison pluvieuses 2022 dans la zone soudano-sahélienne. 

Pour cette campagne agricole 2022, il est attendu sur toute l’étendue du territoire une installation normale à tendance précoce comparativement aux autres moyennes établies sur la période de référence 1991-2020. En ce qui concerne la fin de la saison des pluies, elle pourrait être également normale avec une tendance tardive sur l’ensemble du pays comparativement aux moyennes établies sur la période de référence 1991-2020. En effet, les prévisions pluviométriques sont comparées à la situation dite « normale ». Elle est la moyenne des résultats des 30 dernières années c’est-à-dire de 1991 à 2020. 

Le cumul pluviométrique est la quantité d’eau qui serait recueillie durant toute la saison. Pour la période de juin-juillet-août 2022, il est attendu des cumuls pluviométriques supérieurs à la normal sur la majeure partie du pays, exceptées les parties Sud des régions des Cascades et du Sud-Ouest ainsi que la moitié Est des régions de l’Est et du Centre-Est. Il y est attendu des cumuls pluviométriques normaux à tendance excédentaire. Pour les périodes de juillet-août-septembre 2022, il est prévu des cumuls pluviométriques supérieurs à la normal sur l’ensemble du territoire. 

« La prévision saisonnière est un outil très stratégique d’aide à la décision pour le gouvernement et les acteurs de développement national » a laissé entendre le ministre des Transports, de la Mobilité Urbaine et de la Sécurité routière, Mahamadou Zampaligré. En effet, a-t-il ajouté, l’élaboration et la diffusion d’informations sur les prévisions de la saison pluvieuse permettraient aux agriculteurs, aux agropasteurs, aux gestionnaires des ressources en eau, aux décideurs et autres acteurs de se préparer pour mieux aborder la saison. 

Les prévisions font état des séquences sèches (poches de sécheresse) qui seraient observées au début et à la fin de la saison des pluies. Pour le début, la séquence sèche pourrait être de 7 jours au Sud-Ouest, de 11 jours au Centre et à l’Est et de 13 jours au Nord du pays. A la fin de la saison, elle sera probablement de 10 jours au Sud-Ouest, de 14 jours au Centre et à l’Est et de 14 jours au Nord. 

Pour le Directeur général de l’ANAM, Joël Zoungrana, les prévisions de la saison pluvieuse 2022 indiquent une pluviométrie abondante au niveau de la zone soudano sahélienne. Au regard du risque d’inondation, il exhorte les producteurs agricoles à ensemencer les spéculations adaptées dans les zones susceptibles de rétention d’eau et d’adopter des techniques culturales de conservation des eaux et des sols pendant les séquences sèches. 

Issouf Tapsoba

Latribunedufaso.net

Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.