Burkina Faso : Le mouvement Le Guide soutient le MPSR pour la sécurité et l’aspiration des jeunes

Ces derniers jours au Burkina Faso, l’actualité est surtout marquée par la chute du régime Kaboré provoquée par le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR). Ce jeudi 27 janvier 2022, les membres du mouvement Le Guide ont animé une conférence de presse au cours de laquelle ils ont affirmé leur soutien au MPSR.

Le lundi 24 janvier 2022 au Burkina Faso, marque la prise du pouvoir par le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), dirigé par Paul Henri Sandaogo Damiba. Depuis lors, nombreux sont les partis politiques et les Organisations de la société civile (OSC) qui font des sorties médiatiques pour donner leur lecture de la situation : dénoncer ou soutenir.

Le Mouvement citoyen de jeunesse Le Guide, lui, fait partie de ceux pour qui cette situation dans laquelle le pays se trouve actuellement était prévisible. « Avec le régime Kaboré, mourir massivement était devenu un non évènement. C’était la banalisation de la vie humaine. Il n’est donc pas surprenant que longtemps délaissés, abandonnées, les populations et même celles qui accordaient un peu de crédit au régime en viennent à réclamer un changement salvateur, une restauration de notre intégrité territoriale, la sauvegarde de notre dignité bafouée. Cette nuit du 23 janvier 2022 a sonné le glas de cet abandon du peuple. Ce qui devait arriver arriva », ont soutenu ses membres lors de la présente conférence de presse.

Pour cela, le Mouvement Le Guide affirme son soutien au MPSR à la tête du Burkina Faso. « Le mouvement Le Guide salue l’avènement et le sursaut patriotique du MPSR », a déclaré le Coordinateur du mouvement, David Ouango avant d’ajouter « Nous ne pouvons qu’espérer qu’avec ce nouveau régime nous parviendrons à un changement réel. Nous espérons bien, nous avons espoir, nous croyons ».

Les animateurs de la conférence disent donc attendre du MPSR un travail susceptible de répondre aux aspirations du peuple. « Entre autres, la réussite de la cohésion sociale, le retour dans un délai raisonnable des personnes déplacées internes dans leurs zones d’origine, la tenue d’une assise nationale pour la refondation de la Nation à l’instar du pays frère le Mali, ainsi que la restauration de l’État-nation », lit-on dans leur déclaration liminaire.

Ils restent disposés à apporter leur contribution pour l’attention de ces missions. Déjà, ils ont saisi l’occasion pour faire part d’un certain nombre de recommandations à l’endroit du MPSR. « Le Mouvement Le Guide invite le MPSR à renforcer l’armée d’abord, car sans la cohésion dans l’armée, il n’y aura pas de sécurité ; lui demande d’éviter de tomber dans le piège du régime déchu, c’est-à-dire de ne pas répondre à la provocation ; lui recommande d’avoir une mission claire et précise durant le séjour à la tête de l’État ; lui demande de faire appel à la diaspora burkinabè et mettre en place un plan d’urgence pour la relève économique », a laissé entendre le porte-parole du Mouvement Le Guide, Elie Kyelem.

Par ailleurs, il rappelle au MPSR d’être à l’écoute de la jeunesse en résolvant surtout le problème de chômage, et lui implore de corriger les tords des deux (2) régimes passés à savoir le régime Compaoré et le régime Kaboré.

Du reste, le mouvement s’engage à rester en veille pour suivre de près les actions qui seront menées, pour la réussite des attentes du peuple.

Il faut noter que le Mouvement Le Guide est une structure associative à but non lucratif qui a pour mission de promouvoir et de développer l’entreprenariat partout au Burkina Faso. Créé en 2021, il couvre l’ensemble des 13 régions que compte le Burkina Faso à travers des bureaux régionaux, et mène depuis sa fondation, des activités entrant dans le cadre de la promotion de l’entrepreneuriat.

Alizèta Zouré 

Haramy Son (Stagiaire) 

Latribunedufaso.net

 

Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.