Action humanitaire : Les acteurs évaluent l’impact des programmes d’inclusion productive et de cash transfert 

Dans l’optique de soutenir les personnes démunies, le gouvernement a mis en place un programme de transfert monétaire. Après sa mise en œuvre, le ministère de la Solidarité, de l’Action humanitaire, de la Réconciliation nationale, du Genre et de la Famille a organisé un atelier de restitution des évaluations d’impact sur les programmes d’inclusion productive et de cash transfert au Burkina Faso. C’était le 09 février 2024 à Ouagadougou. La rencontre a connu la participation des différents acteurs.
Lire la suite…

Partagez

Administration territorial : Bientôt une stratégie nationale de sécurité intérieure

Dans le cadre global de la réforme du secteur de la Sécurité (RSS), le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS) veut élaborer une Stratégie nationale de sécurité intérieure (SNSI). Dans ce sens, une cérémonie officielle de lancement des travaux, suivie d’un atelier est intervenue le vendredi 09 février 2024 à Ouagadougou. C’était sous la présidence du Decrétaire général du MATDS, Edgard Sié Sou.
Lire la suite…

Partagez

Rapport général d’activités 2022 de L’ASCE-LC : L’Assemblée nationale en tête du top 10 des structures ayant occasionné des pertes financières à l’Etat avec plus de 11 milliards de FCFA 

En conférence de presse, le mardi 06 février 2024 à Ouagadougou, l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) a présenté son rapport général d’activités au titre de l’année 2022. La rencontre a été présidée par le Contrôleur Général d’Etat par intérim Urbain Millogo . Lire la suite…

Partagez

Police Nationale du Burkina Faso : L’institution à la tête du classement des polices les plus professionnelles, performantes et respectueuses des droits des citoyens en Afrique

Dans une enquête publiée le 29 janvier 2024 par Afrobarometer, un réseau panafricain de recherches par sondage basé au Ghana, la Police Nationale du Burkina Faso occupe la première place dans le classement des Polices les plus professionnelles et les plus performantes en Afrique. Elle est également la Police africaine la plus accessible lorsqu’il s’agit de demander une assistance et la plus respectueuse des droits des citoyens. Ladite enquête a concerné 39 pays africains.
Lire la suite…

Partagez

Fonds d’appui à la presse privée : Innovations dans les conditions de subvention et de crédit

Le lundi 05 février 2024 à Ouagadougou, le Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) a animé une conférence de presse sur le nouvel arrêté conjoint portant subvention de l’Etat à la presse privée. Ce point de presse vise à donner aux professionnels de médias et à l’ensemble des burkinabè des informations sur les innovations relatives aux conditions d’accès des médias privés à la subvention de l’Etat et celles sur le volet crédit du FAPP.
Lire la suite…

Partagez

SICOT 2024 : Zoom sur Safiétou Zagré, une jeune tisseuse de Faso danfani 

La ville de Koudougou a abrité les 26 et 27 janvier 2024, la 3e édition du Salon international du coton et textile (SICOT). Exposition de stands, panels, rencontre B to B, voilà quelques points qui ont marqué l’évènement. Plusieurs acteurs intervenant dans le secteur du coton (stylistes modélistes, investisseurs, transformateurs…) ont pris part à cette grande messe, car une occasion pour donner de la visibilité à leurs activités et pour saisir des opportunités d’affaires. C’est le cas par exemple de Safiétou Zagré, une jeune fille de 18 ans, tisseuse de Faso danfani. Elle est venue au SICOT avec sa tante. Pendant que la tante est en salle de travaux pour un panel, la jeune fille, installée dans la cours de l’hôtel splendide Koudougou (où s’est tenue en grande partie les rencontres du SICOT), tisse les pagnes sous les yeux de tous. Elle attirait ainsi tous les regards sur elle. Dans le but d’en savoir plus sur elle, nous lui avons tendu notre micro. Elle nous raconte comment elle est arrivée dans ce métier et nous parle de ses ambitions. Lisez plutôt !
Lire la suite…

Partagez

Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : « Je pense que c’est en vue de leur Fédération qu’ils font cela, pour pouvoir être conforme à la logique des choses », Bernard Bougma, journaliste

Dans un communiqué conjoint, en date du dimanche 28 janvier 2024, le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont annoncé leur retrait « sans délai » de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). L’éloignement de l’institution des idéaux de départ, son assujettissement à des puissances étrangères et la non assistance dans la lutte contre le terrorisme sont, entre autres, les raisons évoquées par les trois pays pour justifier ce retrait. Qu’est ce que cette décision pourrait apporter comme changement ? Nous en parlons avec le journaliste Bernard Bougma. Lisez plutôt !

Lire la suite…

Partagez