Trésor public : Un plan stratégique 2021-2025 pour plus d’excellence, de résilience et d’innovation

Ce vendredi 14 janvier 2022 à Ouagadougou, s’est tenu le lancement officiel du plan stratégique 2021-2025 de la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique (DGTCP). C’était sous la présidence de la ministre déléguée auprès du ministère de l’Economie, des finances et du plan, chargée du budget, Martine Kouda, représentant le ministre Lassané Kaboré, patron de la présente cérémonie.

Préalablement rattachée au trésor public français, l’administration du trésor burkinabè (ex Haute-Volta) est devenue nationale le 1er janvier 1963. Elle a pour principale mission d’assurer une saine gestion des deniers publics, de garantir la trésorerie au titre du budget de l’État, des collectivités territoriales ainsi que des établissements publics et de veiller à la viabilité du système financier national.

Pour mener à bien cette mission, la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique (DGTCP) s’est dotée en 2010, d’un 1er plan stratégique couvrant la période 2011-2020. Ce qui lui a permis d’engranger de nombreux acquis dont l’amélioration de ses performances dans la mobilisation des ressources, la consolidation de la viabilité de la dette publique consolidée et la modernisation de la gestion des ressources humaines.

Toutefois, de nombreux défis se posent toujours à cette institution, compte tenue de l’évolution du monde et du contexte actuel du Burkina Faso avec les crises sociale, sécuritaire et sanitaire.

C’est pourquoi le Trésor public du Burkina Faso a entrepris de repenser et de renouveler sa stratégie d’intervention au sein de l’économie à travers un nouveau plan de développement institutionnel qui couvrira la période 2021-2025. L’objectif étant de faire de la DGTCP une administration d’excellence, résiliente, innovante, disposant d’un cadre de travail dynamique et stimulant pour son personnel et offrant des services de qualité aux usagers et à ses partenaires. « Deuxième exercice du genre, ce plan stratégique de la DGTCP vient consacrer la culture de la planification stratégique dans l’administration du Trésor avec pour ambition d’être plus performante dans le cadre de l’exécution de la mission confiée à notre département et au-delà, au profit de la nation entière », a laissé entendre la ministre déléguée auprès du ministère de l’économie, des finances et du plan, chargée du budget, Martine Kouda, représentant le ministre Lassané Kaboré, patron de la présente cérémonie.

Pour le Directeur général de la DGTCP, Célestin Sanon, ce plan stratégique quinquennale tourne autour de cinq (5) axes majeurs. Ce sont la valorisation de la fonction bancaire du trésor ; la gestion optimale des deniers publics ; la gestion efficace de la tutelle et le renforcement des relations économique, financière et monétaire ; la tenue efficace de la comptabilité et la reddition des comptes et enfin la valorisation du capital humain et la performance organisationnelle.

Déjà pour l’année 2021, ce plan a permis au Trésor public du pays d’enregistrer des résultats. « Il s’agit de la connexion à SICA et STAR UEMOA, qui est un système de compensation automatisé des règlements et de paiement en temps réel », a confié Rodolphe Bancé, Chef de service de qualité, de l’innovation et des réformes. A l’entendre, de nombreuses autres actions suivront bientôt, notamment la mise en place du portefeuille électronique GIM UEMOA, la banque en ligne, la plateforme du paiement du Trésor et le compte unique du trésor.

A cet effet, la ministre déléguée auprès du ministère de l’économie, des finances et du plan, chargée du budget, Martine Kouda, a profité de l’occasion pour inviter les uns et les autres à faire toujours preuve de professionnalisme et d’esprit d’équipe. « Votre succès réside dans le travail collectif. Persévérez donc autour des valeurs qui ont été dégagées dans le plan stratégique, à savoir le professionnalisme, l’anticipation, la transparence, la rigueur, l’innovation et l’intégrité. Et je puis vous garantir que cet outil donnera les résultats que nous escomptons tous », a-t-elle déclaré au nom du ministre, Lassané Kaboré, avant de les rassurer de sa disponibilité à les accompagner dans la mise en œuvre de cet outil de planification et de développement de la DGTCP.

Alizèta Zouré

Haramy Son (Stagiaire)

Latribunedufaso.net

 

Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.