Football : Que comprendre de la normalisation et levée de suspension du stade du 4 Août

Au cours d’une conférence de presse animée ce mardi 9 mars 2021, à Ouagadougou, le ministre des sports et des loisirs, Dominique Nana, a communiqué sur la normalisation du Stade du 4 Août. Il a également saisi l’occasion pour évoquer les exigences qui avaient valu sa suspension ainsi qu’à la levée temporaire de cette sanction par la Confédération africaine de football (CAF).

A entendre le ministre des sports et des loisirs, Dominique Nana, le gouvernement a entrepris des actions entrant dans le cadre de la normalisation du stade du 4 Août. « Depuis les premières correspondances de la Confédération africaine de football (CAF), des actions ont été entreprises par le gouvernement en vue de la réhabilitation du stade du 4 Août. En effet, le département des sports et des loisirs a sollicité en mai 2020, l’autorisation du ministère en charge des finances pour recourir à la procédure d’entente directe relative aux études techniques et architecturales pour la réhabilitation et la mise aux normes du stade du 4 Août. », a-t-il laissé entendre. Pour ce qui est du début des travaux, il indique qu’une requête a été soumise au ministère des finances pour combler le besoin de financement ; les travaux débuteront dès que les fonds seront disponibilisés, « Je puis d’ores et déjà vous dire que les différents services techniques s’activent pour permettre le démarrage des travaux une fois que les décaissements seront effectifs. », a fait savoir Dominique Nana tout en précisant qu’il n’est pas prisonnier du temps. « Je suis prisonnier de l’exigence de la qualité. Nous n’allons pas nous mettre la pression pour vous livrer une infrastructure qui ne soit pas de bonne qualité. Nous allons nous donner les moyens de manière à répondre aux exigences de la Confédération africaine de football (CAF) et de la Fédération internationale de football association (FIFA) », a fait savoir M. Nana.

Sur ce qui est des exigences qui ont valu la suspension du stade du 4 Août par la Confédération africaine de football (CAF), il informe qu’il s’agit entre autres, de la qualité du terrain (pour les matchs qui se disputent en soirée, l’éclairage du terrain doit être uniforme avec un éclairement horizontale minimum de 1200 lux) ; de la propreté des vestiaires ; des zones réservées aux spectateurs ; des installations sanitaires pour les spectateurs ; des installations média ; des travaux de rénovation générale du stade; de l’exigence d’installer trois tableaux d’affichages ; de l’identification des téléspectateurs à partir de leurs chaises ; de l’exigence d’installer 6 mâts ; de la qualité de la pelouse. », a-t-il cité. S’agissant de la levée temporaire de la suspension du stade par la CAF, il explique : « C’est dans la nuit d’hier (lundi 8 mars 2021) que l’information sur la levée de la suspension du Stade du 4 Août comme une trainée de poudre s’est propagée sur les réseaux sociaux. », a-t-il dit avant de noter que cette levée temporaire de la suspension du stade du 4 Août, qui va jusqu’en juin 2021, réjouit plus d’un et a mettre à l’actif de la Fédération burkinabè de football (FBF). Il insisté sur le fait que ce dernier rebondissement n’impactera aucunement le processus de normalisation déjà enclenché.

Tiba Kassamse Ouédraogo (Stagiaire)
Latribunedufaso.net

 

Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.