PNDES : Un taux d’exécution physique de 53,33% dans la région du Centre

Du 8 août au 3 octobre 2020, une caravane dénommée «Caravane PNDES »  sillonnera le Burkina Faso afin de présenter le bilan du Programme national de développement économique et social (PNDES) et recueillir les perspectives des populations. Dit autrement, cette caravane vise à faire part des acquis du PNDES dans les régions visitées après quatre années de mise en œuvre.  Ce samedi 19 Septembre 2020, ce fut l’étape de la région du Centre. Quel en fut donc le bilan ?

La région du Centre a accueilli à son tour la caravane du Programme national de développement économique et social (PNDES) « Caravane PNDES ». Et au moment du bilan, il est jugé satisfaisant si l’on s’en tient au propos de la directrice régionale de l’économie et de la planification, Angéline Garané. Elle estime alors le taux d’exécution physique à 53,33% soit 360 réalisations sur 675 en prévision, et le taux financier à 60,57% soit un investissement de 88 292 165 638 francs CFA sur un budget prévisionnel de 145 757 885 849 francs CFA.

Au titre des réalisations, mention est faite de la construction de 20 écoles, 1 Centre de santé et de promotion social (CSPS), 5 collèges d’enseignement général ; 283 salles de classe et l’acquisition de 11 ambulances. À cela, elle ajoute les 264 Km de route bitumée et les 230 Km de route entretenue. Tout cela, sans oublier le financement de 9 milliards francs CFA accordé au ministère en charge de la jeunesse ce, dans l’objectif d’assurer des emplois décents et la protection sociale.

Au plan national, le programme a engrangé de nombreux acquis dans plusieurs domaines, notamment la réforme de l’administration ; le recrutement de 178 magistrats, de 859 gardes de sécurité pénitentiaires, de 350 greffiers ; et la construction des Tribunaux de grande instance(TGI) de Boulsa, de Ouaga II et de Po. Pour ce qui est du sous-secteur sécuritaire, le ratio agents de sécurité population a connu une amélioration significative et est passé de 1 agent pour 948 habitants en 2015 à 1 agent pour 690 habitants en 2019 pour une norme de 1 agent pour 400 habitants.

Au titre des difficultés ayant émaillé le déroulement du programme, l’on note la situation sécuritaire préoccupante, la défaillance de certains attributaires des marchés, les insuffisances des ressources financières et les personnes déplacées internes. Des perspectives, il s’agira de travailler à l’accélération des travaux de bitumage en cours et la création des chaines de solidarité autour des victimes d’inondation.

Cette étape de Ouagadougou a été coparrainée par le ministre de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur ; le ministre de la jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes ; le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale et le ministre en charge de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire. Initiée par le mouvement « le Changement c’est Moi d’Abord », la caravane PNDES a pour coordonnateur national et pour Président du comité d’organisation, Ousmane Sandwidi.

En rappel, le PNDES a été adopté le 20 juillet 2016 pour la période 2016-2020.

Tiba Kassamse Ouédraogo (Stagiaire)

Latribunedufaso.net

Suivez-nous sur:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 ⁄ 1 =