Solidarité nationale : panel sur la promotion de la solidarité au Burkina Faso

« La solidarité nationale, un facteur de paix et de cohésion sociale : quelles perceptions, prescriptions et recommandations pour la promotion de la solidarité au Burkina Faso ? », c’est sur ce thème que s’est tenue ce vendredi 22 juillet 2022 à Ouagadougou, le panel sur la promotion de la solidarité organisé par le Ministère de la solidarité nationale et de l’action humanitaire.

Il a été présidé par Albert Ouédraogo, Premier ministre du Burkina Faso.

Selon le Premier ministre, l’objectif visé à travers ce panel est de susciter la réflexion et les échanges entre les différents acteurs sur la pratique et la promotion de la solidarité dans notre pays, dans l’optique du renforcement de la paix et de la cohésion sociale.

En effet, le panel se déroulera autour de trois (3) communications à savoir les concepts liés à la solidarité nationale, les facteurs de l’effritement de la solidarité au sein de la société burkinabè et les solutions ou mesures de dynamisation des formes de solidarité, des mécanismes endogènes et pérennes de promotion de la culture de la solidarité.

Pour le Ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire Lazare Windlassida Zoungrana, son ministère œuvre à la recherche de solutions pour juguler les situations de crise sécuritaire, de mutations socio-économiques. C’est pourquoi, il a organisé ce panel qui vient à la suite de tournées de prises de contact et de plaidoyers auprès des acteurs communautaires, religieux, politiques et de personnes ressources afin de bénéficier de leur accompagnement et de leur adhésion.

Pour lui, les recommandations issues de ce panel va permettre de développer le système de solidarité agissante et pratique qui pourrait servir de levier au développement du pays. Les échanges avec les participants permettront de disposer d’informations pertinentes pour entre autre améliorer les mécanismes institutionnels et communautaires et réveiller des valeurs cardinales qui sommeillent en eux pouvant contribuer à la promotion de la solidarité nationale qui est un facteur de cohésion sociale et de paix.

Avec la  crise humanitaire ajouter à la situation sécuritaire plus de deux millions de Burkinabè qui jadis vivaient paisiblement dans leurs différentes localités respectives, ont dû fuir, pour sauver leur vie, face aux agressions et représailles répétées des groupes armés terroristes. Cette situation met à mal notre cohésion sociale, augmentant ainsi le nombre de personnes pauvres et interpelle la conscience de tous, sur la nécessité impérieuse de renforcer notre solidarité nationale légendaire. C’est pourquoi, pour le Premier ministre Albert Ouédraogo, ce panel vient à point nommé pour trouver des solutions afin de trouver des résolutions pour résoudre les inégalités par la promotion de la culture de la solidarité.

L’article premier de la Charte nationale de solidarité stipulant que « la solidarité est un acte humaniste qui impose la participation de tous à la construction d’une société de paix, d’équité, de justice et de développement durable » est l’un des factures fondamentals de la cohésion sociale au Burkina Faso. C’est pourquoi, le Gouvernement de la Transition s’est-il inscrit dans cette logique, à travers la création d’un ministère en charge de la solidarité nationale. « Nul n’est assez démuni pour ne pas être solidaire et nul n’est assez nanti pour se passer de la solidarité d’autrui », a affirmé le Premier ministre Albert Ouédraogo.

Pour y parvenir, il invite les acteurs à   une participation active et productive aux échanges qui suivront chaque communication et à formuler des recommandations pertinentes pour renforcer la solidarité au Burkina Faso.

De ce fait, le Premier ministre félicite le Ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire et ses collaborateurs, pour l’initiative d’organiser ce panel. Il remercie et félicite également l’ensemble des acteurs qui ont œuvré pour la réussite de cette activité.

Haramy Son

Latribunedufaso.net

Partagez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.