Procès du putsch de septembe 2015 : Les absents condamnés entre 10 à 30 ans de prison fermes  

Ceci est le jugement par défaut rendu par le tribunal militaire de Ouagadougou le mardi 3 septembre 2019.

PAR CES MOTIFS;

Statuant publiquement, par défaut en matière criminelle et en premier ressort :

-Déclare les faits d’attentat à la surété de l’Etat constitués à l’encontre de l’accusé SONGOTOUA Zakaria et l’en déclare coupable;

-Déclare les faits de complicité d’attentat à la surété de l’Etat constitués à l’encontre des accusés:

  1. TRAORE Abdoul Karim André;
  2. KAGAMBEGA Timpoko Marguérite;
  3. KABORE Emile René;
  4. DIENDERE/DIALLO Fatoumata;
  5. BOUGOUMA/KAGONE Tené Alima;
  6. Colonel DEKA Mahamady et les en déclare coupables;

-Déclare  constitués les faits de dégradation volontaire aggravée de biens reprochés à :

  1. KAGAMBEGA Timpoko Marguérite;
  2. ZOUGNOMA Issoufou et les en déclare coupables;

Déclare constitués les faits de  complicité de dégradation volontaire aggravée de biens  reprochés au colonel DEKA Mahamady et l’en déclare coupable;

-Déclare constitués les faits de meurtre à l’encontre des accusés :

  1. TRAORE Abdoul Karim André;
  2. KABORE Emile René;
  3. DIENDERE/DIALLO Fatoumata;
  4. Colonel DEKA Mahamdy;
  5. SONGOTOUA Zakaria et les en déclare coupables;

-Déclare constitués les faits de coups et blessures volontaires à l’encontre des accusés :

  1. TRAORE Abdoul Karim André;
  2. KAGAMBEGA Timpoko dite Marguérite;
  3. KABORE Emile René;
  4. DIENDERE/DIALLO Fatoumata;
  5. BOUGOUMA/KAGONE Tené Alima;
  6. SONGOTOUA Zakaria;
  7. Colonel DEKA Mahamdy;
  8. ZOUGNOMA Issoufou et les en déclare coupables;

-Déclare constitués les faits de complicité de violences et voie de fait sur autrui à l’encontre de l’accusé :Colonel DEKA Mahamady et l’en déclare coupable;

En repression condamne:

– TRAORE Abdoul Karim André, KABORE Emile René, DIENDERE/DIALLO Fatoumata, BOUGOUMA/KAGONE Tené Alima, SONGOTOUA Zakaria, Colonel DEKA Mahamady à trente (30) ans de prison ferme;

-KAGAMBEGA Timpoko Marguérite à vingt (20) ans de prison ferme;

-ZOUGNOMA Issoufou à dix (10) ans de prison ferme;

Les condamne aux dépens.

Partagez

Forum 2019 de « la Révolution verte africaine » : Le Burkina Faso présente son projet de transformation structurelle de la filière riz

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO prend part, avec une délégation d’entrepreneurs agricoles burkinabè, au Forum 2019 de la « la Révolution verte africaine » (AGRF), qui se tient à Accra au Ghana, du 3 au 6 septembre 2019.  Il y a présenté le Projet de transformation structurelle de la filière riz du Burkina Faso et accordé des audiencyes aux représentantes du Secrétaire général des Nations unies ainsi qu’à une délégation de la fondation Bill et Melinda Gates.

 

Source : Ministère de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles

Partagez

Entreprendre au Faso : Oser agir

1 247 000 candidatures. C’est le nombre exact des postulants aux concours directs de la Fonction publique session 2019. Ce qui donne une perception des chercheurs d’emplois qui frappent aux portes de l’administration publique Burkinabè. Mis à part le secteur privé. Diplôme en main, beaucoup ne savent plus à quel saint se vouer tant la demande dépasse l’offre, ce qui amenuise les chances d’avoir un job. Pour venir à bout de ce phénomène qui s’apparente à un fléau, il est nécessaire d’encourager fortement l’entreprenariat. Lire la suite…

Partagez

Environnement : Chaque année le Burkina utilise 353 590 kg de mercure

Le Burkina Faso, soucieux de préserver son environnement du fait de l’exploitation minière, a signé puis ratifié la Convention de Minamata sur le mercure. Ceci fait, il s’est donc engagé à sa mise en œuvre ; laquelle mise en œuvre nécessite préalablement l’élaboration d’un rapport d’évaluation initiale, qui servira à son tour, de document de référence. Lire la suite…

Partagez